Quand Papa et Maman ne travaillent pas

On voit pas grand chose à l'horizon... mais on avance quand même ! - from Pixabay

On voit pas grand chose à l’horizon… mais on avance quand même ! – from Pixabay

Notre vie de famille, chez les Choux, on peut pas dire qu’elle stagne. Je ne sais pas trop si ça avance ou si ça recule, mais toujours est-il que ça évolue. Suite aux mésaventures médicales de Papa Choux, l’arrivée de Chouki et les vacances scolaires, on peut dire qu’il y a du mouvement, et ça n’est pas de tout repos.

Tous ensemble

Papa Choux perd son emploi, dans tout au plus deux semaines. Suite à ses soucis médicaux et l’impossibilité d’être « reclassé » dans l’entreprise dans laquelle il était pourtant embauché depuis quatre ans, retour à zéro. Pôle Emploi, rédaction de CV et lettres de motivation… on reprend tout au début. Depuis 2008, il n’avait pas connu une seule période de chômage, et c’est pas le meilleur moment pour commencer. Mais y’a un début à tout !

Je ne travaille pas non plus, le congé maternité pour un troisième enfant étant plus long, la reprise est prévue pour début Septembre – ça va d’ailleurs faire un paquet de choses à raconter ici. Chouchou est quant à lui en vacances, et cette année nous n’avions pas encore prévu de centre aéré. Mais l’année prochaine, croyez-moi, on y pensera !

Cela fait donc un mois que nous vivons 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tous les cinq, tout le temps. Et c’est à s’arracher les cheveux. D’abord, il faut savoir que Papa Chou et moi-même avons toujours été du genre très indépendants, à bosser chacun de notre côté, avoir notre vie sociale. Et puis depuis Octobre, on est ensemble TOUS LES JOURS. On s’aime hein, y’a pas de lézard. Mais on est pas fait pour vivre en meute, moi j’vous le dit.

Puis, on essaie de faire des sorties avec les enfants : aller voir la famille, les amis, jouer au parc, se promener, faire des emplettes. Mais quand on a plus un radis, on est vite limités. Adieu le zoo, le cirque, les musées… bref, les activités payantes. Et du coup ça réduit de beaucoup la liste. Donc parfois, on reste à la maison toute la journée, on fait des dessins, on joue, on se fait des câlins, des chatouilles… mais les enfants ont besoin de plus d’air que ça, et ils nous le font bien sentir en décuplant le nombre de cris, de crises, de chamailles, et de bêtises.

Ne pas se laisser abattre

Le risque dans tout ça, avec les soucis qui nous attendent – professionnels, financiers et autres – c’est de se retrouver avec le moral à zéro et d’entrer dans un cercle vicieux duquel il sera bien difficile de ressortir. Alors on a pris le taureau par les cornes.

Je gère les enfants le matin, Papa Choux l’après-midi. Pendant ce temps-là, l’autre a du temps libre pour lui : recherche d’emploi ou loisirs, peu importe. Je dis d’ailleurs en ce moment que « je suis du quart du matin« . Ca me donne l’impression de me lever pour aller bosser, je mets un réveil d’ailleurs, tous les jours de la semaine, histoire d’avoir un rythme de vie sain et de ne pas se laisser déborder.

Nous déjeunons ensemble le midi, et après le goûter notre vie de famille reprend. Le matin j’essaie de sortir avec les enfants. L’après-midi Papa Choux les met à la sieste, fait un gâteau pour le goûter, gère les réveils-tétine de Chouki… et entre-deux on entretient la maison. On vit comme si on bossait, et je suis persuadée que c’est ça, la clé.

Rendez-vous au prochain carrefour

Pour le moment, on a pris une direction qui nous convient bien. Ca devrait fonctionner sans soucis pour les trois prochaines semaines, jusqu’à la reprise de l’école. Trois semaines, ça passe très vite, et on va bien trouver de quoi occuper les enfants chaque jour avant la rentrée. Les recherches de boulot prennent du temps pour Papa Choux, car rédiger une lettre de motivation est un exercice périlleux. Ensuite, il y aura aussi les boites d’interim, les rendez-vous Pôle Emploi, et certainement – je l’espère – de vraies pistes bien concrètes pour embrayer sur un nouveau job.

D’ici la rentrée, les choses auront aussi bougé pour moi. J’espère que mon nouveau départ dans le monde de l’illustration va être aussi réussi que je l’imagine. Puis Chouchou va retourner à l’école, c’est la dernière rentrée qu’il fera seul, car la prochaine, il la fera avec sa petite soeur – et ça me fout un peu les boules d’ailleurs.

On se retrouve dans quelques semaines, j’espère pouvoir d’ailleurs vous annoncer un nouveau changement de direction, sur un chemin un peu moins hasardeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s