bureau à domicile café à volonté et agenda bien rempli

Le boulot de Maman Choux

Lors de ma troisième grossesse, à la fin de mon premier trimestre, quelques difficultés professionnelles et de santé m’ont mises à l’arrêt total, jusqu’à l’arrivée de Chouki. Ce n’était finalement pas pour me déplaire, l’idée de passer plus de temps avec mes enfants me plaisait beaucoup, et cela me permettait de concrétiser enfin certains projets que j’avais en tête, de m’adonner à mes loisirs préférés.

Quand j’ai réalisé que pour cette troisième grossesse j’aurais droit en tout à un congé maternité de 26 semaines, je me suis dit que j’avais le temps de voir venir avant ma reprise du travail, j’avais en tout 11 mois devant moi avant de retourner au charbon. Puis finalement, je n’y suis pas retournée, pour moult raisons dont  une incapacité de travail émise par la médecine du travail. Et le fait que j’ai saisi l’inspection du travail de mon dossier. Et que je me rendais malade à l’idée d’y refoutre les pieds un jour. Et… bref, c’est passé, c’est terminé, et enfin, je vais mieux.

Que faire de mes compétences ?

J’aime la communication, le web, le webmarketing, mon métier quoi. J’adore ça. Mais j’aime aussi tout ce qui touche de près ou de loin à la création artistique, depuis toujours. Et depuis quatre ans en immersion totale dans le monde du e-commerce, j’ai attrapé ce virus-là, aussi : la logisitique, le casse-tête de la gestion commerciale, le service client (oui oui, ça aussi), vendre des produits auxquels on croit… Bref, le e-commerce est vraiment au croisement de pas mal des choses qui me passionnent dans mon travail.

bureau à domicile café à volonté et agenda bien rempli

J’ai longtemps réfléchi à ouvrir ma propre boutique en ligne, mais de quoi ? Je n’allais tout de même pas vendre pour vendre, sans un vrai projet concret derrière. Pour assouvir mon manque de gestion des stocks et de boutique en ligne, j’ai commencé à troquer les vêtements des enfants, comme je vous l’avais expliqué il y a quelques temps. Puis j’ai continué à rêver à des projets aussi vagues que variés, et un jour j’ai eu le déclic.

Maman Choux, illustratrice aquarelliste

Voilà, tout est dans le titre du dessus. De tous les matériaux que j’ai pu manier dans les divers loisirs créatifs, il n’en est pas un seul qui soit aussi vivifiant, apaisant, fantastique et gratifiant que l’aquarelle. Les couleurs se mélangent, les formes vont et viennent, au gré des gouttes d’eau sur le papier. Le rendu est magique et ce n’est pas une technique pour laquelle il est nécessaire d’atteindre la perfection dans les détails pour que le rendu soit esthétique et bluffant.

Un jour, ma meilleure amie m’a dit « Ma fille n’a qu’un seul exemplaire de son doudou, elle ne doit jamais le perdre sinon, ce sera la catastrophe« . Et là, m’est venue l’idée, celle dont j’avais besoin pour bâtir un vrai projet : représenter les doudous des enfants (et des grands aussi) à l’aquarelle. Et ça plait beaucoup !

De ce fait, j’ai ouvert une boutique sur Tictail pour simplifier le passage des commandes personnalisées, et vendre aussi quelques originaux. Vous retrouverez donc toutes mes créations sur 123ptitschoux.tictail.com et voici un petit aperçu ici de ce que j’ai pu réaliser ces derniers temps :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai participé à deux petits marchés de Noël sans prétention l’année dernière, je compte bien renouveler l’opération, et cette fois je prévois d’amener avec moi un photomaton à doudou !

Maman Choux, freelance en webmarketing

Je suis fière d’être illustratrice, mais le côté « toujours débordée » et « vivre à 1000 à l’heure » me manquait beaucoup. Une connaissance m’a proposé de travailler en freelance avec son agence pour du référencement, ce qui me plaisait bien et m’a rappelé qu’il existait ce statut, à ma portée : travailleur indépendant. Idéal pour gérer mon planning, les P’tits Choux (qui à ce moment n’avaient pas de mode de garde de prévu) et continuer l’aquarelle en parallèle.

Ce n’est pas sans galère, d’avoir un statut pareil, en gérant en même temps les copains du Pôle Emploi, la CAF qui n’est décidément pas très au fait des cas un peu spécifiques, la CPAM (ah mais non le RSI voyons !), l’URSSAF, et j’en passe et des meilleures. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Finalement depuis Mars je vole de mes propres ailes. J’ai mis longtemps à m’affirmer et à en parler sur les réseaux sociaux, à faire ma propre publicité (le cordonnier est le moins bien chaussé, comme on dit) mais j’avais besoin de trouver ma place, mon identité dans ce milieu ou il y a tout de même de plus en plus de professionnels et de jeunes agences. Toujours est-il que j’ai enfin lancé mon site internet « pro » et les cartes de visite arriveront sous peu 🙂

Je vous laisse aller y faire un tour, et tant pis pour mon identité secrète : www.lelialapel.com

logo lelia lapel webmarketing & cie

J’ai commencé à bosser avec des clients vraiment sympas et avec des projets très intéressants, je m’épanouis vraiment dans cette activité. Reste la difficulté d’organiser cette nouvelle vie, avec un Papa Choux largué quand il s’agit de gérer seul les enfants (il le fait, hein, mais je sens bien que ces derniers temps ce n’est pas une partie de plaisir), tout en s’assurant bien sûr que notre vie de famille et de couple n’en soit pas lésée.

Je m’épanouis professionnellement, enfin !

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Le boulot de Maman Choux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s