Chouchou a 5 ans

Les fins d’années sont très chargées chez les Choux, en émotions surtout, à cause des fêtes mais aussi des dates anniversaires. Il y en a une qui, forcément, ne nous laisse pas indifférents, c’est l’anniversaire de Chouchou, le 30 Décembre. Cette année il a eu 5 ans, ce qui veut dire que moi aussi j’ai eu 5 ans… en tant que maman. Et ce n’est pas peu dire, car devenir mère, c’est un peu comme commencer une nouvelle vie.

Des moments inoubliables

Bien sûr, ce que je retiens le plus de ces cinq dernières années, ce sont toutes les belles choses que j’ai partagées avec mon Chouchou. Ses premières heures de vie, ses premiers mots, ses premiers pas. Sa rentrée à l’école, sa première amoureuse. La fois où il a rencontré le Père Noël, puis quand il a rencontré sa petite soeur, et son petit frère. Je suis un peu nostalgique, surtout à ces dates anniversaires, qui me servent de prétexte à regarder toutes les photos de lui que j’ai en stock, et il y en a un paquet…

Mais les choses que l’on retient le mieux, ce ne sont pas forcément celles que l’on peut dater, ce sont juste des sensations, des sentiments, des petites phrases, des anecdotes. Comme toutes les fois où Chouchou tape un brin de causette à des gens qu’il ne connait pas, dans la rue ou dans les magasins, cette mauvaise habitude qu’il a de jeter ses chaussures dans le placards en rentrant de l’école, ou encore sa façon inimitable de trembler quand on le réveille, depuis qu’il est tout petit.

Un apprentissage long et fastidieux

Je l’ai toujours dit : devenir maman, ça s’apprend. A la maternité, j’ai dû me faire aider pour changer la première couche de Chouchou, et je posais des milliards de questions aux sages-femmes et aux auxiliaires puéricultrices car je n’y connaissais rien. Même après quelques mois, je n’étais toujours pas à l’aise avec les enfants, j’étais juste à l’aise avec MON enfant.

On m’en a donné des conseils, des tonnes. Certains étaient bons à prendre et d’autres à jeter, comme venus d’un autre âge – dédicace spéciale à ma grand-mère, qui lorsqu’elle a envie de donner un bonbon aux enfants, me rappelle qu’à son époque, on nourrissait les enfants avec du lait concentré sucré rallongé à la flotte, elle semble venir non seulement d’une autre époque, mais aussi d’un autre monde.

J’ai fait mes propres choix : je sais maintenant que tous les bébés n’ont pas besoin d’une balancelle musicale pour être zen, que quand un bébé dort sur le ventre, ça ne sert à rien de le contrarier, que faire du quatre pattes, ça ne donne pas envie d’apprendre à marcher, qu’un enfant speed à la maison peut être extrêmement sage à l’école, ou encore que les fréquentations de nos mioches, ça joue beaucoup sur leurs goûts.

Bref, j’ai appris, et je continue d’apprendre, car j’ai bien conscience que ces cinq dernières années n’ont été que le commencement de quelque chose de bien plus grand. En cinq ans, j’ai appris à être mère et à connaître mon fils, depuis deux ans j’apprends à gérer une famille, et depuis huit mois, je sais qu’on peut avoir des réducs à La Halle quand on rentre dans la case « famille nombreuse« .

Je sais aussi une chose très importante désormais, au sujet du petit bonhomme qui m’a fait devenir mère : j’aurais beau aimer sa soeur  et son frère tout autant que lui, notre histoire à tous les deux sera toujours spéciale. Car il aura passé trois ans ou cinq ans de plus que les deux derniers à mes côtés, car c’est lui qui m’aura tout appris.

Je t’aime mon Chouchou

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s